Notre littoral pour demain


L'origine du projet ...

 

En 2014, la Région Basse-Normandie lançait un appel à projets pour mobiliser et soutenir les élus du littoral, afin qu’ils s’engagent vers une gestion durable et intégrée de la bande côtière : l’appel à projets « Notre littoral pour demain ». Face à l’érosion côtière et la vulnérabilité accrue de leur territoire, les communautés de communes du littoral Ouest Manche (Communauté d’Agglomération du Cotentin, Communautés de communes Côte Ouest Centre Manche, Coutances mer et bocage et Granville Terre et Mer) ont décidé de s’unir. Il s’agit de réfléchir à une stratégie d’aménagement du littoral sur les moyen et long termes au sein de la cellule hydrosédimentaire* allant du Cap de Flamanville à Les Pieux, à la pointe du Roc à Granville (pour voir la carte du périmètre de l’étude, cliquez ici). Le projet prend donc la suite du LiCCo (Littoraux et Changements Côtiers : cliquez ici pour plus de renseignements) et du PAPI (Programme d’Actions de Prévention des Inondations) en élargissant le champ d’étude à un ensemble géographique cohérent à l’échelle de la façade Ouest Manche et en projetant l’ensemble du territoire à 20, 50 et 100 ans pour mieux anticiper les conséquences du changement climatique.

 

L'objectif de ce projet est donc d'anticiper les conséquences du changement climatique sur notre littoral, d’ici 20, 50 et 100 ans, en s'interrogeant sur les risques, les choix de développement des territoires littoraux et rétro-littoraux, les attentes des populations et en élaborant collectivement une stratégie de gestion durable de la bande côtière.

 

Les principaux enjeux qui impactent notre territoire sont corrélés à l'élévation du niveau marin, à une intensification et à une plus grande fréquence des tempêtes. Ils concernent notamment : la protection douce ou dure / la relocalisation des biens et des personnes ; la biodiversité des havres et côtes rocheuses ; le soutien à la filière conchylicole ; le maintien de l'agriculture ; l'avenir des stations balnéaires.

 

 

* Cellule hydrosédimentaire : côte le long de laquelle le sable circule en vase quasi clos et qui est délimitée par des ouvrages maritimes ou des obstacles naturels (comme un cap rocheux). Il existe des sous-cellules hydrosédimentaires davantage en interaction les unes avec les autres.    

 

© Thierry HOUYEL


Bon à savoir :

 

Des ateliers grand public pour présenter le diagnostic territorial ont été organisés début avril : le 3 à Granville, le 4 à Créances, le 5 aux Pieux et le 6 à Saint-Malo-de-la-Lande. Les principaux enseignements de ce diagnostic seront communiqués à travers la seconde édition de notre journal semestriel. Vous pouvez en attendant parcourir la première édition (présentant les principales conséquences du changement climatique sur nos côtes) en cliquant ici. D’autres ateliers grand public seront organisés entre octobre et novembre 2018 pour réfléchir aux différents scénarios d’évolution de notre territoire. Consultez le programme des ateliers sur notre page facebook " Notre littoral pour demain Ouest Cotentin " !