Le projet éducatif social local (PESL)


LE PROJET ÉDUCATIF SOCIAL LOCAL, SE MOBILISER POUR L'AVENIR DU TERRITOIRE

Lucie Tison (photo) est la coordinatrice en charge de la mise en œuvre du projet éducatif social local (PESL) sur la communauté de communes Coutances mer et bocage. Elle occupait précédemment ce poste et celui de la direction jeunesse auprès de l'ancienne communauté de communes de Montmartin-sur-Mer. Pour rappel, les PESL ont été impulsés par les cinq institutions départementales : la CAF, la MSA, la DSDEN, le Conseil départemental et la DDCS. Une convention fixe la méthodologie de projet et de mise en œuvre avec pour but « de proposer un parcours cohérent répondant aux besoins des 0-25 ans sur le territoire ; cela permet aussi d'optimiser les budgets de la collectivité » explique Lucie Tison. Car si le cadre est le même pour tous les PESL manchois, le contenu doit être défini par les élus en fonction des particularités locales : « je les accompagne dans ce sens en binôme avec Valérie Grieu-Leconte, vice-présidente ». Ce pilotage amène à poser des questions assez larges, « s'interroger sur l'avenir des jeunes c'est aussi réfléchir à l'attractivité du territoire, à son développement socio-économique ». Le PESL demande un engagement fort. Mais si l'implication politique est indispensable, la participation des acteurs locaux et même des habitants l'est tout autant. On parle alors de transversalité : « par exemple, au sein d'une collectivité, la jeunesse concerne bien sûr le service du même nom mais tout aussi bien celui des espaces verts au regard de la fréquentation de l'espace public par les jeunes ». Echanges et informations sur le champ social et l'éducation doivent être proposés avec les habitants, les parents. Cette phase de définition du projet est réactivée à l'échelle de la communauté de communes durant 18 à 24 mois. Avec une comparaison ferroviaire, Lucie Tison définit ses objectifs durant ce temps : « raccrocher les wagons internes et externes, trouver la destination avec les élus et l'itinéraire avec les collègues ». Le PESL sera ensuite sur les rails pour quatre années.

LE PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL (PEdT)


LE PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL, UN VÉRITABLE OUTIL DE COLLABORATION LOCALE

Le Projet éducatif territorial (PEdT) de Coutances mer et bocage est un outil de collaboration locale qui rassemble à l’initiative de la collectivité territoriale, l’ensemble des acteurs de la communauté éducative. Le PEdT peut se résumer comme étant le projet éducatif qui concerne tous les enfants âgés de 2 à 12 ans sur les temps scolaires (écoles), périscolaires (garderies et accueils périscolaires, temps d’activités périscolaires) et extrascolaires (accueils de loisirs) sur le territoire. Il vise à réduire les inégalités, pour garantir une complémentarité, une continuité et une cohérence dans les actions et activités, destinées à développer des apprentissages de qualité, afin de contribuer à l’épanouissement de chaque enfant et à l’accompagner dans l’accomplissement de sa personnalité, à lui permettre de développer des compétences transversales et le préparer au monde professionnel de demain, à lui garantir l’égalité des chances de réussite en vue de son intégration en tant que citoyen accompli dans la société.

 

Projets éducatifs du territoire et de la collectivité, projets d’écoles, projets pédagogiques des accueils périscolaires et de loisirs peuvent trouver un sens commun à travers les intentions éducatives partagées de ce Projet éducatif territorial. Le PEdT vise à favoriser la réussite scolaire et la réussite éducative de tous les enfants. Il est bâti sur le socle commun de connaissances, de compétences et de culture de l’Éducation Nationale qui donne aux élèves une culture commune, fondée sur les connaissances et compétences indispensables. Le socle commun doit devenir une référence centrale pour le travail des enseignants et des acteurs du système éducatif, en ce qu’il 


définit les finalités de la scolarité obligatoire et qu’il a pour exigence que l’école tienne sa promesse pour tous les élèves. Il est composé de cinq domaines de formation qui définissent les grands enjeux de formation durant la scolarité obligatoire : les langages pour penser et communiquer, les méthodes et outils pour apprendre, la formation de la personne et du citoyen, les systèmes naturels et les systèmes techniques et enfin les représentations du monde et l’activité humaine. 

 

>> Pour aller plus loin : téléchargez la synthèse du PEdT 2017-2020 en cliquant ici.